Savon de secours

GISEMENT : restes de savon sec + petites boites  - IDEE : sur Internet quelqu’un qui se lave les mains avec une sorte d’hostie rose – TECHNIQUE : épluchage -USAGE : en période d’épidémie, grippe ou autre, à mettre dans le sac, en remplacement du gel hydro-alcoolique quand on n’en trouve nulle part.

Que faites vous de vos restes de savon ? Vous les jetez ?

Si vous en faites un second savon ?

Bravo c’est une solution très MIMP !

En cas de panne de gel hydro-alcoolique, MIMP vous propose une solution spécial bureau ou pique nique quand on n’a qu’un peu d’eau à sa disposition, mais pour une hygiène des mains irréprochable.

Ce nouvel usage est ultra simple et ultra rapide à adopter.

Vous « éplucher » votre reste de savon avec un économe, en fines lamelles presque translucides.

Vous remplissez avec les copeaux, une petite boite de bonbons que vous avez pris soin de conserver, grâce à votre réflexe MIMP.

J’ai aussi à ma disposition un gisement de boites de médicaments qui ressemblent aux anciennes boites de pellicules photos (les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître).

Soit vous collez une image de l’ emballage papier de votre savon préféré, soit vous téléchargez et mettez au bon format une jolie étiquette ancienne.

ATTENTION – Pour qu’il n’y ai pas de confusion avec des bonbons.

On ne sait jamais, votre petite dernière peut venir voir dans votre sac ce qui s’y cache et faire sa bulle en mettant à la bouche un bout de savon.

Je vous conseille de coller au dos une image d’un lavage de main. Vous pouvez aussi faire participer vos enfants à la fabrication de votre savon de secours. C’est très pédagogique pour les sensibiliser à l’hygiène des mains et évitera qu’ils essaient de le manger.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :